Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Formation

  • Le cabaret, en vidéo

    Lors du cabaret, nous avons présenté le chemin parcouru via ce montage vidéo.

    Nous avons aussi présenté ce que nous ferons sur place


    Et pour finir, voici la manière dont nous nous présenterons au Bénin


  • Dernier week-end de préparation

    Vendredi 20 janvier, 18H, j’entre dans les couloirs imposants de l’Institut de la Sainte Famille de Schaerbeek pour découvrir l’équipe qui se rendra au Bénin un mois plus tard. Les tables sont couvertes de matériel scolaire récolté par l’école primaire et qui sera emmené au Bénin, les élèves installent leur matelas dans une grande salle et les professeurs sont affairés. Il faut dire que les cinq professeurs se sont lancé un défi de taille : en plus du projet Move with Africa à proprement dit, ils ont comme objectif de réunir 10 000 euros !

    we janvier 20-01-2017 17-39-46.jpg

    Tandis que certains professeurs géraient la logistique de ce week-end, d’autres finalisaient le contenu et les derniers organisaient l’activité de récolte de fonds qui aura lieu à l’école le samedi 4 février. Cette activité est de grande envergure puisqu’elle alliera un cabaret grandiose, un repas qui titillera vos papilles et un karaoké (ambiance de feu assurée !) !


    Le week-end commence sérieusement. Les règles de vie sont énoncées et les conclusions déjà tirées : les élèves n’auront ni GSM, ni appareil photo ni musique durant ce weekend et lors du séjour au Bénin. Dorénavant, les choses importantes sont : prôner les contacts humains et vivre pleinement l’instant présent.
    Après un délicieux souper, préparé par les mamans des élèves, deux comédiens captivent les élèves en les faisant monter sur scène. Objectif ? Trouver une manière conviviale et originale de se présenter et de présenter la Belgique à nos correspondants béninois.

    we janvier 20-01-2017 21-25-14.jpg


    Le samedi, la matinée est animée par ma collègue de DBA, Laure. Via des petits quiz et reportages, elle fait prendre conscience aux élèves de l’importance de l’éducation et des difficultés que les jeunes du Sud rencontrent durant leur parcours.


    L’après-midi est consacrée à la préparation des trois jours d’animation auprès d’enfants béninois. Trois ateliers, tous préparés minutieusement, sont proposés : art, petits jeux et musique. Les élèves se prennent vite au jeu grâce à l’enthousiasme de leurs professeurs.

    we janvier 21-01-2017 13-58-37.JPG


    Nous avons aussi eu la chance d’accueillir cinq Béninois venus présenter leur pays ! Pour clôturer ce week-end, nous nous sommes retrouvés autour d’un souper convivial et délicieux, encore une fois merci aux mamans !


    En tant qu’enseignante (je l’étais jusque décembre 2016), j’ai aussi participé au Move (http://viadonbosco.blogs.lalibre.be/) et dès lors, je ne peux qu’admirer l’énergie avec laquelle les professeurs de Schaerbeek préparent ce voyage d’immersion, la motivation des élèves et la passion avec laquelle ma collègue Laure transmet les valeurs de DBA.


    En conclusion, félicitations à tous pour votre investissement dans ce projet ! Je me réjouis de partager cette expérience avec vous tous, particulièrement importante pour moi puisqu’il s’agira de mon premier séjour d’immersion DBA.


    Bénédicte

  • A mon tour de m'exprimer !

    Voilà près d’une semaine que le weekend Move a eu lieu… Il m’aura bien fallu ces quelques jours pour me remettre sur pattes après cette aventure de deux jours au programme bien chargé ! Je me souviens de ce matin comme si c’était hier. Je roucoulais d’impatience de vous retrouver tous au grand complet, après une courte nuit et un réveil aux aurores, sur les quais de la Gare du Nord. benny train.jpg

    Quelle joie, en effet, de vous retrouver et de ‘taper la pause’ pour quelques selfies dans le wagon qui nous était réservé pour l’occasion. Je me souviens de mes quelques paroles prononcées : « Ça y est ! C’est parti ! L’aventure commence… Nous allons enfin rencontrer toutes les autres écoles sélectionnées par La Libre Belgique. Je suis tout aussi excité que lorsque j’accompagne parfois les grandes migrations de mes amies hirondelles ! »

    Quelques selfies plus tard, histoire d’être à la page sur notre blog, nous voilà arrivés à destination. Quelques centaines de mètres à pieds nous séparaient de la charmante école qui allait nous accueillir pour ce premier rassemblement du projet ‘Move with Africa’. Mes petites pattes ont peiné à se mettre en route, mais l’enthousiasme était déjà infaillible.

    benny dodo.jpgUne fois sur place et après s’être fait un petit nid, douillet pour les plus chanceux, nous nous sommes tous réunis dans une grande salle afin de faire la connaissance des deux-cents autres participants. Quelle effervescence !

    Loin de jouer les vilains petits canards, je me suis empressé avec les autres élèves de rejoindre les différents ateliers organisés par l’ensemble des ONGs qui encadrent le projet. Ceux-ci étaient organisés tout le long du weekend afin de nous permettre de prendre conscience de toutes les inégalités et les déséquilibres qui touchent notre monde. En effet, de nombreux êtres humains n’ont pas encore accès à de l’eau potable, à la nourriture ou encore à l’éducation. Certains vivent dans la précarité et d’autres doivent accepter un travail aux conditions abominables.

    La première activité nous a placés directement au cœur de la problématique des inégalités socioéconomiques du monde. Dans un jeu-réalité, je recevais une enveloppe avec des gommettes colorées. Je devais négocier des gommettes selon la couleur ou le nombre. Lorsque l’animateur a donné une valeur à ces gommettes, la dynamique du jeu a basculé et je me suis retrouvé parmi les plus pauvres. D’autres ont eu plus de chance, atterrissant dans les classes moyennes ou les plus riches. Les échanges et les négociations ont continué, empirant la situation et m’emprisonnant sans espoir dans une catégorie où il est si difficile de survivre que même la classe moyenne en oubliait sa part d’humanité pour sauver ses plumes !

    La Team ISF et moi avions déjà pris conscience de ces injustices au cours des différents après-midis passés aux côtés de nos quatre professeurs et de Laure de Défi Belgique Afrique. D’ailleurs, je me rappelle à quel point nous avions été déstabilisés par le petit-déjeuner inégalitaire lors de notre tout premier weekend passé dans notre école. Mais, pour une fois, l’occasion nous était donnée de pouvoir en discuter avec d’autres, d’autres élèves venant d’écoles parfois bien différentes de la nôtre. J’ai été très touché par la générosité, la solidarité, l’extrême franchise et l’envie de partager de toute part pendant ces ateliers.

    Quelques heures plus tard, nous nous retrouvions tous à devoir mettre en application ces quelques valeurs communes. Eh oui, une nouvelle aventure pour notre Team, avec la responsabilité d’une vaisselle de plus de 250 couverts sans aide d’un lave-vaisselle, puisqu’il était en panne ! Il vallait mieux en rire que piailler comme une oie ! C’est ce que nous avons fait. Plus solidaires que jamais, nous avons relevé le défi ! benny groupe.jpg

    C’est d’ailleurs le mot ‘défi’ qui a ponctué notre soirée. Des quizz culturels et musicaux allaient nous engager dans un concours entre écoles. Mes plumes en frissonnent encore tellement je suis fier de tout ce que vous avez donné ce soir-là ! Quelle belle victoire ! La Team ISF a montré qu’au-delà de faire du bruit, elle savait se faire entendre…

    Le repos des vainqueurs était plus que mérité. La nuit fut beaucoup plus calme que la journée et fort heureusement, car le lendemain allait être tout aussi chargé !

    J’avais quelques appréhensions et peurs avant d’arriver à Jambes. Et 24 heures plus tard, je n’avais plus envie de quitter ma Team ISF ni les autres que j’ai pu rencontrer. C’est vrai, après tout, qui aurait pensé que moi, le petit canard, je puisse faire valoir mes différences et être apprécié pour tout cela ? C’est en vous voyant déployer vos ailes, vous ouvrir aux autres, partager vos différences et accueillir celles des autres que vous m’avez donné mes plus belles leçons de courage et de tolérance. Et ça, ça n’a pas de prix !

    Il est vrai, je dois l’avouer, que mon bec est resté cloué pendant les interviews, mais les mots me manquaient tant j’étais sous le coup de l’émotion. Quel weekend inoubliable !

    Merci à tous de m’avoir communiqué cette joie de vivre, cette belle énergie, cet espoir…

     

    A bientôt pour de nouvelles aventures à vos côtés !

     

    Benny Bénin

     

     PS : Voici ma nouvelle amoureuse... Ne soyez pas trop jaloux !

    benny amoureuse.jpg

    Enregistrer