Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Institut de la Sainte-famille - Page 2

  • Dassa et ses collines

    http://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/02/02/1112677638.JPGhttp://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/02/01/1369427017.JPG

    Jeudi, nous avons passé la journée et la nuit à Dassa.  Après avoir déposé nos affaires au gîte, nous avons rencontré Bashir, notre guide et nous nous sommes promenés dans les collines.  
     
    Bashir a parsemé notre chemin de petites histoires et d'idées philosophiques. Il nous a expliqué que de telles visites guidées contribuaient à ce qu'on appelle l'écotourisme, un tourisme dont les bénéfices sont réinjectés dans la protection de l'environnement. 
     
    Nous avons pu apprécier la toute puissante Mère Nature.  Face aux immenses paysages, l'humilité s'est imposée à nous,  petits hommes.  
     
    Au sommet, nous avons pris un temps de réflexion sur le sens à donner à ce voyage. Chaque participant a pu relire sa lettre de motivation et in fine s'écrire une lettre à soi-même qu'il relira dans quelques semaines. 
     
    Pourquoi avons-nous accepté le défi lancé par le projet de La Libre Belgique et par DBA ? 
     
    Les raisons sont plus que nombreuses à cet engagement dans ce genre de projet. Premièrement sans doute parce que la Sainte-Famille se veut résolument en adéquation avec une société plus égalitaire et en phase avec les réalités socio-économiques. Sans doute aussi parce que les valeurs et les immersions proposées par DBA sont indéniablement porteuses de sens,  d'espoir et de solidarité.  Aussi parce que ce genre de projet donne de nouvelles dimensions au principe même d'éducation et une profondeur indiscutable au concept de citoyenneté mondiale. Et finalement parce que "après avoir gravi une colline, on se rend seulement compte qu'il y a encore beaucoup de collines à gravir(Nelson Mandela)." 
     
    Nous sommes ensuite retournés au gîte et avons partagé un de nos derniers repas.  Le soir, nous avons pris un dernier temps de discussion où nous avons parlé de nos espoirs et nos rêves avant de boucler notre valise... 


  • De retour à Allahé (immersion agricole)

    http://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/01/01/1644365178.JPG

    Nos élèves étaient plus qu'enthousiastes à l'idée de retourner dans ce petit village où nous avons passé notre toute première nuit. 
     
    Nous sommes partis travailler aux côtés de Jérôme et ses ouvriers.  Nous nous sommes occupé du maraîchage. 
     
    Nous avons planté des petits plants de piments. 
     
    Nous nous sommes rendu compte que les conditions climatiques rendaient le travail des agriculteurs pénible et difficile.  
     
     
    http://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/02/01/2772739080.JPG
    "Nous avons essayé de rester positifs et de nous surpasser en donnant un gros coup de main aux agriculteurs" (groupe) 
     

     

  • Au Lycée Mafory

    http://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/02/01/3227631919.jpg

    Nos élèves ont accompagné leurs correspondants dans leur lycée.  Ils ont suivi et participé à différents cours. 
     
    "cours très instructif et totalement différents de la Belgique (infrastructure, nombres d'élèves, etc.) " (Romuald) 
     
    Au lycée Mafory,  les cours débutent à 7h et se terminent à 19h. Il y a une grande pause sur le temps de midi,  de 12h à 15h. Il y a une trentaine de classes.  Et chaque professeur se retrouve face à une classe de 40 à 50 élèves. Tous les élèves portent un uniforme. 
     
    Les conditions d'apprentissage ne sont pas des plus optimales si on les compare aux nôtres.  Il y a la chaleur,  bien-entendu, mais aussi le bruit généré par ces grandes classes.  Ce n'est mas toujours évident d'entendre et de comprendre ce que le professeur explique à la classe.  La discipline semble naturelle car, au Bénin,  le professeur est très respecté.
     
    Discipline, travail bien fait et respect du bien public sont les trois principales valeurs défendues par le lycée.  On les retrouve affichées en grand à la sortie. 
     
    Pendant les moments de pause,  nos élèves ont échangé leur vécu scolaire avec les élèves du lycée Mafory. Et certains d'entre nous ont pris conscience de la chance qu'ils ont de pouvoir aller à l'école sans souci,  d'être dans des classes à taille humaine... 
     
    Nous en avons profité pour offrir du matériel scolaire au Lycée en guise de remerciements.