Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Institut de la Sainte-famille - Page 3

  • Des ateliers d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire

    Le week-end du 11 et 12 novembre a été pour nous une expérience formidable. Nous sommes partis à la rencontre d’autres élèves participant au projet Move with Africa. Qu’avons-nous retenu de notre second week-end de formation ? Et surtout, qu’avons-nous envie de vous partager ?

    Un Week-end Move with Africa, c’est quoi?

    C’est le rassemblement de toutes les écoles, les professeurs et les ONGs participant au projet Move. 150 étudiants, des dizaines de profs et des encadrants ONGs se rencontrent dans la convivialité pour partager leurs idées, leurs ressentis, leurs expériences sur le terrain. On y vit la rencontre, l’échange, la solidarité, le vivre ensemble, le partage de valeurs communes. Nous avons campé le temps d’un week-end dans une école à Jambes. Quelle aventure fun et enrichissante !

    20171112_134215.jpg

    Les ateliers ?

    Divers ateliers animés par les collaborateurs ONGs, ont accueilli nos jeunes répartis aléatoirement en groupes afin de favoriser la rencontre et afin d’aborder des thématiques essentielles à la construction d’un monde plus équitable et solidaire.

    Ces ateliers visent notamment à davantage d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire (ECMS). Nous avons pu aborder les questions de l’environnement, de la migration, de la coopération, de la fiabilité des médias, de l’égalité homme-femme ou encore de la souveraineté alimentaire.

    Dans les jours qui suivent, nous publierons les articles écrits par les élèves sur chacun de ces sujets.

    DSC_1117.JPG

     

    Éducation aux médias

    Lors de cet atelier, nous avons pu donner notre opinion sur les médias et répondre à des questions du type : Les médias, sont-ils toujours fiables ou pas? Pourquoi  pouvons-nous parfois remettre en question cette fiabilité ?

    La deuxième étape de cet atelier a consisté à rassembler 5 jeunes de différentes écoles pour qu’ils puissent en un temps limité de 20 minutes créer leur propre journal, sans perdre de vue la rentabilité et l’aspect marketing, en trouvant un visuel attirant, un titre accrocheur, une Une tape-à-l’œil, cinq articles et de la publicité. Une fois le temps écoulé, chaque groupe a présenté fièrement son magazine.

    Un débat a eu lieu et une vidéo sur les différents types de média a été projetée.

    Nous avons conclu que certains médias n’étaient pas fiables et que nous devions garder un esprit critique face à certaines sources. Certains médias véhiculent des informations teintées de préjugés et de stéréotypes.

    5 média.jpg

    Notre conseil : nous, les jeunes, on se méfie des médias. D’un côté, c’est bien car cela développe notre esprit critique. D’un autre côté, il faut apprendre à faire confiance. Comment ? Chercher la vérité soit via des sources reconnues fiables, soit par soi-même, comme nous allons le faire, sur le terrain, en partant en Afrique.

    Sarah et Nazif

  • A la découverte de soi et des autres

    Quelle joie de nous retrouver ce vendredi 29 septembre sur le quai de la Gare du Nord. En route vers un week-end de découvertes, d’échanges et de formations…

    Le vendredi soir, après un court trajet vers Neufvilles, nous avons découvert notre lieu de vie, un local scout, pour les deux jours à venir. Nous avons pris le temps de décharger nos affaires, d’installer notre lit de fortune et nous nous sommes ensuite installés autour de la table pour un repas plus que convivial. Au programme du soir, un jeu des secrets comme dans une célèbre télé-réalité où chacun a pu livrer un bout de son histoire personnelle et un brainstorming autour des règles de vie. Ce soir-là, le mot ‘calme’ était sur toutes les lèvres… Mot quelque peu oublié les heures qui suivirent…

    WE1 29-09-2017 21-31-40.JPG

    Samedi matin, quinze paires de petits yeux à peine éveillés sont descendus prendre leur petit-déjeuner dans le plus grand calme. Une journée bien chargée nous attendait. Nous avons commencé par un atelier d’expression artistique dont l’objectif était de réaliser un module grandeur nature semblable à celui des modules d’Iles de Paix. Le petit plus de nos modules ‘made in Sainte-Famille’, c’est qu’ils retraceront notre histoire personnelle (avant, pendant et après notre voyage en Afrique). Quel enthousiasme et quelle créativité !

    WE1 30-09-2017 11-36-59.JPG

    L’après-midi, nous avons eu le plaisir d’accueillir Martin de l’asbl Asmae. Cette année, nous suivons davantage de formations et nous rencontrerons des formateurs travaillant dans différentes ONGs. Le thème de la formation de ce week-end était celui de l’identité :  « Qui suis-je au fond dans le contexte qui est le mien ? Qui suis-je lorsque je suis en relation aux autres ? Quelles sont mes appartenances ? Quelles sont mes valeurs ? » Martin nous avait concocté quelques ateliers permettant d’esquisser un début de réponses. Que ce soit la ligne personnelle du temps ou encore le jeu de carte où les règles avaient été modifiées à notre insu, tout ceci nous a amené à davantage de compréhension de soi et des autres, et in fine, à davantage de tolérance.

    WE1 30-09-2017 13-56-07.JPG

    Même si l’après-midi nous a demandé un grand investissement personnel, la soirée n’en était pas moins exigeante. Pour citer une autre télé-réalité, nous avons été conviés à participer à un dîner presque parfait, une activité de team-building aux milles saveurs. Par groupe, nous avons élaboré le dîner du soir, de l’entrée au dessert ! Quel délice, mais surtout quel bonheur de nous voir faire équipe comme cela ! Après tout, l’objectif de ce week-end de formation visait également à favoriser la cohésion de groupe ! Ce soir-là, on voyait déjà une nouvelle famille Bénin s’atteler à la tâche.

    WE1 30-09-2017 20-06-42.JPG

    Je n’en dirai pas trop, mais sachez que la soirée s’est terminée aux petites heures pour quelques-uns d’entre nous.

    Épuisés par la joie qui nous avait submergée jusqu’aux aurores, c’est en mode ‘zombie’ que nous avons entamé le dernier jour du week-end Identité. Nous avons tenté de tout donner lors des différents débriefings et je dois dire que nous avons même été plus qu’imaginatifs dans nos propositions de récoltes de fonds.

    Une fois nos affaires empaquetées, il était grand temps pour nous de faire le trajet retour et nous étions très contents à l’idée de retrouver nos lits… euh, non, pardon, nos familles…

    A l’heure qu’il est, nous venons de lancer notre premier midi de l’information dans lequel nous avons parlé plus en détails du projet et de notre première petite aventure ensemble. Des petits de première secondaire étaient même présents!

     

    Et si jamais, vous, autres écoles, partez en week-end prochainement, retenez ceci :

    WE1 3-10-2017 18-46-27.jpgEssayez d’aller le plus possible vers les autres (Nazif),

    Soyez à l’écoute des autres (Antoine),

    Soyez naturels entre vous (Sarah),

    Respectez les autres (Othmane),

    Adaptez-vous (Firdaous),

    Foncez car c’est une expérience magnifique (Abdullah),

    Ne craignez pas l’inconnu mais bien l’ignorance (Daniel),

    Détruisez le mur de timidité autour de vous (Diana),

     

    N’ayez pas peur et incrustez-vous dans le groupe (Gilou).

     

    Chers lecteurs, vous l’aurez compris. L’aventure humaine a bel et bien commencé.

    A très bientôt pour de prochaines aventures,

    La Team ISFbénin2018

  • ISFbénin2018 – Saison 2 : le lancement !

    Et oui, nous sommes de nouveau sélectionnés pour participer au projet d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire, Move With Africa, initié par LaLibre Belgique et soutenu par diverses ONGs et ASBLs. Cette année, nous nous rendons de nouveau au Bénin, cette fois-ci plus au Nord, dans la ville de Natitingou, encadrés par l’ONG Iles de Paix.

    Tout au long des vacances d’été, les professeurs encadrant le projet que sont Madame Eryuruk, Madame Bonte, Madame Van Causenbroeck et Monsieur Emmada ont pris le temps de tracer les grandes lignes directrices du projet Bénin 2018.

    logo 1 copie.jpg

    Aguerris de leur première expérience et enthousiastes à l’idée d’une seconde aventure humaine, ils se sont lancés dans différentes réunions d’information sur le projet, l’Afrique et îles de Paix. Ils ont pu une nouvelle fois aller à la rencontre des jeunes étudiants de cinquième et des parents désireux d’en savoir davantage sur le projet dont on a tant parlé l’an passé. C’était aussi l’occasion de partager avec nos anciens et de renouer contact avec les mamans qui nous avaient tant soutenu dans notre récolte de fonds. Nous avons aussi pris le temps de faire plus ample connaissance avec “notre Antoine”, d'Iles de Paix.

    Iles de Paix est une ONG belge de développement fondée en 1962. Iles de Paix travaille à un monde permettant à chacun de vivre dans la dignité; un monde solidaire qui promeut l’accès de tous aux droits humains dans un environnement préservé. Iles de Paix contribue à la recherche et l’expérimentation de modèles alternatifs de développement. N’hésitez pas à jeter un œil à leur site web explicatif, www.ilesdepaix.org.

    Le mercredi 20 septembre a été l’une des dates clés du lancement du projet avec la sélection des candidats au projet Bénin. Des élèves issus de la cinquième secondaire venant d’options aussi variées que la générale science ou sciences économiques, la technique chimie, agent d’éducation ou environnement, ont révélé leurs envies, motivations et ambitions. Nous avons été surpris de voir des jeunes déjà ancrés dans différents projets liés à leurs talents. Certains donnent des cours de danse, d’autres du coaching sportif ou encore sont en plein dans les nouvelles technologies. La sélection n’a pas été facile mais évidente.

    Abdullah, Antoine, Chaimae, Gilou, Othmane, Daniel, Jaciane, Maimouna, Nazif, Imane, Firdaous, Thomas, Sarah, Lyne et Diana seront nos quinze ambassadeurs qui s’attacheront à faire rayonner le projet en dehors des murs de la Sainte-Famille.

    DSC_0763.JPG

    À peine sélectionnés, ils apprenaient qu’ils participeraient déjà à un premier week-end de formation dix jours plus tard.

    Nous étions tous impatients à l’idée de nous retrouver. Il ne nous restait plus qu'à attendre le 29 septembre …