Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Institut de la Sainte-famille - Page 4

  • Ateliers de vie...

    http://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/01/01/4081296881.jpg

    Un seul mot en tête en ce début de semaine: immersion ! 
     
    En effet,  nous partons pour trois jours d'immersion. Nos élèves, accompagnés de nos correspondants, sont répartis en trois groupes, qui feront une incursion participative dans trois univers de la vie béninoise,  et ce du lundi au mercredi. 
     
    Au cours de ces trois premiers jours, nos élèves se rendront à Academos,  une école primaire et à Majory, un lycée. Ils retourneront également à Allahé,  le village dans lequel nous avons vécu les premiers jours de notre aventure. 
     
    To be continued... 
     

     

  • Dimanche 26-02 || Ouidah et la traite négrière ||

    http://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/00/00/3389971161.jpg

    Ce dimanche, nous sommes allés à Ouidah,  une ville où passé terrible et présent paisible se côtoient. 
     
    Ouidah est connue pour le rôle principal qu'elle a joué dans la traite des esclaves au cours des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, où presque un million de personnes a été embarqué sur des navires et, depuis la plage de Ouidah, transporté à travers l'Atlantique. 
     
    Les esclaves étaient rassemblés sur une place pour y être vendus. Puis, ils parcouraient enchaînés les quelques kilomètres qui les séparaient de la plage. Enchaînés les uns aux autres, ils montaient dans des canots pour être entassés dans les cales des navires avant la longue traversée vers le Nouveau Monde.
     
    Persuadés que les négriers blancs allaient les manger, certains préféraient, lors du transport en canots, se jeter à la mer et mouraient noyés. 
    http://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/02/02/1353218335.JPG
     
    Nous avons donc parcouru le chemin que ces futurs esclaves faisaient avant d'embarquer pour le Nouveau Monde en passant par la terrible Place des Enchères, l'Arbre de l'Oubli et la Porte du Non Retour.  Les mots de ces endroits sont assez clairs pour vous donner une idée de ce qu'il s'y passait ! 
     
    Nous nous sommes également recueillis avec respect au Mémorial. L'émotion était bien plus que présente. Certains de nos élèves ont fait des parallèles entre cette cruauté et celle d'après la Seconde Guerre Mondiale: "L'homme ne semble pas tirer les leçons de son passé !" 
     http://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/02/00/2111320076.JPGhttp://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/02/01/2620766611.JPG
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    http://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/01/02/1204822317.png
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Ensuite, histoire d'évacuer le trop-plein d'émotions,  nous nous sommes promenés sur le bord de la plage de Ouidah et nous avons mangé de la noix de coco,  appelée ici 'la pomme sauvage'. 
     
    Et quelques selfies plus tard,  était venu le temps de rentrer "à la maison"! 
     
    Quel souvenir fort et inoubliable ! 
     
  • Semer et récolter ceux que l'on s'aime !

    http://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/01/01/2942187215.JPG

    Programme bien chargé ce week-end ! 
     
     
    Ce samedi a été rythmé au son des machettes !  En effet, avec le partenaire de DBA,  Aldipe,  nos correspondants et nous sommes partis donner un coup de main aux béninois dans leur lutte contre la déforestation et avons défriché une des terres consacrées au reboisement.  
    "nous nous sommes très vite épuisés,  mais cela nous a permis de vivre ce qu'enduraient les béninois dans les champs" (Adam). 
     
    Cette mise au vert s'est poursuivie en après-midi avec la visite d'une pépinière. Des plantes aux vertus médicinales aux arbres fruitiers,  en passant par les grands palmiers,  tout y était. "J'ai appris beaucoup de choses. Pendant cette activité,  j'ai pu connaître encore plus les correspondants (Tatiana)."
     
     
     
    Un couscous de poisson 'made in Benin' attendait les plus affamés d'entre nous. Quel chance d'avoir un cuisinier aussi attentionné !  
    http://institutlasaintefamille.blogs.lalibre.be/media/02/02/4200954406.JPG
     
     
    C'est en suivant le tempo de la musique africaine et de quelques pas de danse que la soirée s'est clôturée. Nos amis béninois ont le rythme dans la peau ! 
     
     
    Éclats de rire et convivialité étaient les invités privilégiés de cette soirée teintée de vert,  de jaune et de rouge...
     
    "Cela faisait longtemps que je ne m'étais plus amusé de la sorte. J'ai retrouvé mes amis du quartier (comprenez, les correspondants béninois) et cela m'a fait un bien fou (Emmanuel)".